Merci 2017

2017 …

Tu as été  une année de décisions et d’accomplissement. L’année de mes 25 ans avec un pied dans l’âge adulte et l’autre pied … un peu encore dans la nostalgie de l’insouciance. Des repères qui s’installent, la stabilité et un peu plus de confiance …

2017, Tu m’as apporté des découvertes incroyables … cavaler dans les rues Londoniennes avec des amies exceptionnelles, se faire un nouveau tatouage dans un salon atypique de Camden, rire à en avoir mal au ventre dans la chambre exiguë d’un hôtel tout pourrie,  marcher la nuit à toute allure après avoir sifflé une bouteille de Prosecco …

Et puis Le Brésil …  Rio et sa douce chaleur, le pain de sucre qui domine le paradis, les rues bruyantes … le voyage de la renaissance ! Boire une deuxième cachaça en regardant le Corcovaldo en pensant que le meilleur est à venir (et le meilleur c’est que je reviendrais … )

2017, tu m’as surprise… car certains ont déserté ma vie … je ne leur en veux pas … enfin si, un peu quand même.

Mais finalement une jolie fleur est arrivée et elle a su me redonner confiance,  joie et folie. Avec elle j’ai ri et j’ai pleuré et elle m’a fait croire pour la première fois en l’amitié …  Elle est si forte et inspirante, Elle est plus que belle … elle est elle. Son prénom c’est Maloya

En 2017, j’ai arrêté de fumer… après 10 ans de tabagisme. J’ai décidé de dire STOP aux cigarettes roulées et fumées les unes après les autres, sans plaisir, sans envie, juste à cause du stress et de l’ennui. J’ai voulu préserver ma santé et même s’il y a eu des ratés, des angoisses et des rechutes… le plus dur est derrière moi! Fini la dépendance et l’odeur de tabac froid sur mes doigts.

En 2017, une amie s’est mariée. Moi, j’ai pu tenir sa longue traîne et j’ai beaucoup pensé… peut-être un jour viendras mon tour? Et puis une petite coquillette pointera le bout de son nez sous mon pull … je crois que j’ai un peu hâte.

2017, tu m’as donné envie de changement. Un changement qui peut paraître idiot mais qui m’a fait beaucoup de bien … j’ai coupé ces longs cheveux qui tombaient sur mes épaules depuis toujours. Je me suis enfin retrouvé dans le miroir … et je me suis presque aimé … presque 🙂

2017, tu as été imparfaite et ce n’est pas grave … il n’y a jamais d’erreurs, juste des leçons. Je n’ai pas le droit d’être déçue, je dois rebondir et exiger le meilleur…pas le choix.

2017, tu as été constructive. J’ai été persévérante. Un petit bébé-blog, pas beaucoup plus grand aujourd’hui… mais il me plaît parce qu’il est moi. J’ai fait la rencontre d’un photographe de talent qui m’accompagne dans mes délires… Sans lui tout ça serait bien moche alors … merci à lui

2017 tu m’as donné envie de croire en mes rêves. Je ne me sens plus survivante mais juste « vivante » et c’est déjà pas mal … Je suis positive et je rigole beaucoup… cela fait tant de bien…

Bon et en 2018 alors? Je veux être encore plus persévérante, je veux m’accrocher à mes rêves, je veux construire, je veux aimer,  je veux m’accomplir et être fière.

Bonne année 2018 à tous et à toutes… levez votre verre, fermez les yeux et soyez heureux.

Merci ❤

Julia--5

Photo : Jonathan L

Comment devenir une sirène pour les fêtes

Nous y sommes… c’est enfin le temps des fêtes! Je ne vous cache pas que c’est pour moi  la meilleure période de l’année. La magie environnante m’inspire énormément de fantaisie niveau mode et maquillage.

J’avais envie de vous proposer aujourd’hui la tenue qui fait « WOW » ! La période des fêtes est synonyme de sequins, de paillettes et de fantaisie : c’est LE moment de l’année pour se faire plaisir et revêtir une robe de princesse … enfin, pour ma part, une robe de sirène!

J’avais remarqué une robe très similaire à celle-ci chez Zara mais à un prix beaucoup trop élevé pour une robe de fêtes que l’on va porter très occasionnellement. J’ai donc entrepris ma quête sur internet à la recherche de tenue stylés à un prix raisonnable! Quelle ne fût pas ma surprise de retrouver sur plusieurs sites, quasiment la même robe qu’à Zara à des prix tellement plus abordables.

J’ai finalement craqué pour le modèle proposer chez Forever 21. J’aime particulièrement la découpe des manches qui dévoilent les épaules et donne un côté beaucoup plus sexy et féminin (et en plus je peux exposer mon super tatouage « coquillage » qui colle parfaitement au thème, il ne faut pas se mentir!). Les sequins me font vraiment penser à des écailles de sirènes avec ce petit côté holographique vert et bleu.

Bon voilà je suis amoureuse de cette tenue alors laisser moi être une sirène avant que cela ne devienne Surcoté (comme les licornes, l’émoji caca, l’expression « badass » et le chanteur Jul …)

Vous retrouverez la référence de la robe dans l’onglet « Shop my style » du blog. quant à mon petit collier en argent, il vient de chez « Zag » et m’a été offert par ma meilleure amie, qui me connais beaucoup trop bien 🙂

Je remercie (encore, encore, encore …) Jonathan Louis pour cette séance photo réalisée dans mon petit appartement avec un décor très tchip qu’il a su sublimer à la perfection. Allez le féliciter sur son Instagram.

Julia-6987

Julia-6973

Julia--6

Julia-7017

Julia-6984

Julia-6999
J’voulais faire une photo stylée avec mon chat, comme Laetitia Casta avec Choupette Lagerfeld … Mais on dirait que Fudge fait une dépression et je ne suis définitivement pas Laetitia Casta … Alors j’ai abandonné l’idée et je l’ai laissé manger des croquettes. Mais bon je pose ça là parce que ça me fait sourire 🙂

Alors voilà pour mon dernier look de 2017, j’espère que cela vous aura plu!

Passez de merveilleuses fêtes ❤

Etre une femme en 2017 : Fillandises x Foxlia

 

« En l’an 2017, être une femme c’est se questionner, essayer, tomber, recommencer puis finalement après de longues longues années accepter d’être soi et l’assumer. Moi je pense à ma mère, mon modèle. Belle, intelligente et talentueuse elle m’a accompagnée avec bienveillance dans ma construction. Elle m’a transmis ses rêves, ses volontés, ses leçons de vie et grâce à elle je retiens qu’être une femme n’est pas un combat, mais une construction. Etre une femme c’est sublimer la réalité en allant au-delà de nos complexes et des diktats de la société. En 2017, Je réalise à quel point mon entourage féminin est important à mes yeux : mère, sœur, amies m’inspire et me partagent toutes leurs forces, mais aussi leurs conseils et leurs secrets.. »                                                                                                                      Julia 25 ans, étudiante en art-thérapie et blogueuse

Et pour vous , qu’est-ce que cela signifie être une femme en 2017? Je vous ai posé la question et vos réponses sont toutes plus intéressantes les unes que les autres. Colère, questionnements, motivation … Votre vision est passionnante alors Merci de l’avoir partagé :

 » Etre une femme en 2017 c’est être une mère parfaite, exercés différents métiers dans la même journée. Aimer et soutenir son mari. Réussir sa carrière professionnelle. Etre la fée du logis, l’as des fourneaux. Mais le plus important pour moi c’est l’amour de mes enfants et leurs câlins. Mais aussi être belle et fière d’assumer ses cheveux blancs »                        Valérie, 51 ans, Assistante administrative et commerciale

 

« Etre une femme c’est devoir se taire quand on nous embête, parce que, sous prétexte que l’homme et la femme sont désormais « égaux » on n’a pas le droit de se plaindre. Je pense qu’être une femme maintenant c’est devoir se battre encore car on n’a pas fini de se faire embêter »                                                                                                                                         Louise 19 ans, étudiante en hôtellerie

 

« Une femme en 2017 c’est une femme qui s’assume, qui ne se préoccupe pas de ce que la société attend d’elle. Ou ,tout du moins, qui se démarque en ne laissant personne guider sa vie. Une femme qui se bat pour un avenir meilleur. Mais aussi qui ne laisse pas les stéréotypes l’arrêter. Je pense qu’une femme d’aujourd’hui doit se bouger et se battre pour avoir ce qu’elle veut, car ce n’est qu’en bousculant les choses aujourd’hui que l’on pourra améliorer l’avenir de demain. »                                                                                                Joséphine, 21 ans, étudiante

 

« Etre une femme en 2017 c’est être dans la polyvalence, dans le dynamisme, avoir du caractère, de l’astuce. Cette époque donne la possibilité à la femme de s’affirmer dans sa féminité, son être tout entier, pour son choix d’outils. »                                                       Patricia, 49 ans, Peintre.

 

« Etre une femme en 2017, c’est s’assumer tel que nous sommes (petites, grandes, minces, avec des formes, avec un grand ou petit nez…) Peu importe… nous sommes toutes belles. Une femme en 2017 c’est une femme qui assume ses opinions politiques et en général, qui donne son avis sur tout, qui assume sa féminité et qui envoie balader les hommes machos qui sont encore en grande majorité. »                                                                                    Harmonie, 25 ans, Conseillère de vente.

 

« C’est un combat, une lutte permanente face à la domination patriarcale. Et le mot « inégalités » me vient aussi à l’esprit. »                                                                                     Marine, 25 ans, Journaliste-animatrice

 

« Etre une femme en 2017 c’est avoir le droit d’être soi-même…Nous avons le droit de choisir notre vie mais la liberté n’existe que si on la prend. Le plus simple est de prendre le rôle préparé pour toi par la société, la famille… il faut prendre sa liberté. »                                Anne, 57 ans, professeure des universités.

 

« Pour moi ça signifie : pouvoir être indépendante, faire ses propres choix et s’assumer en tant que telle. C’est aussi arrêter de se soumettre aux normes de beauté que la société nous impose et s’accepter telle que l’on est car nous sommes toutes belles et uniques à notre manière. Et, bien sûr, rester forte en toutes circonstances. »                                          Samantha, 18 ans, étudiante

 

« C’est un combat mais aussi une fierté, un devoir d’être à la hauteur de toutes ces femmes qui se sont battues et qui se battent encore. Le fait d’être et de devoir, être multitâches sur plusieurs fronts. Une balance parfois difficile pour certaines femmes aujourd’hui, entre vie personnelle et vie professionnelle. Mais surtout pouvoir : pouvoir de choisir (les marques sont clairement à nos pieds aujourd’hui niveau consommation), pouvoir de séduire … etc. »                                                                                                                                                         Jodie, 25 ans,  Commerciale aux achats internationaux.

 

« Quand je regarde derrière nous, je dirais une victoire, une libération continue du patriarcat, de la religion. C’est être l’avenir assumé de l’humanité. »                              Violette, 25 ans, étudiante en droit.

 

C’est avec un immense bonheur que je m’associe aujourd’hui à la marque de lingerie parisienne« Fillandises » pour cet article. Cette marque m’a profondément touchée de par son concept et je trouvais qu’elle accompagnait parfaitement le sujet de mon article. Cette marque est la seule qui inclut la toute jeune fille dans l’univers des femmes en proposant des modèles élégants, féminin et de grande qualité. Le processus de fabrication est très exigeant et tous les composants viennent de France, d’Italie et d’Espagne, les dentelles, quant à elles viennent de Calais et les broderies sont 100% française. Fillandises s’adapte à toutes les morphologies et son histoire est tout simplement merveilleuse et inspirante.

Adolescente, j’ai vécu un véritable calvaire pour acheter mon premier soutien-gorge, moment devenu presque cérémonial pour ma mère émue de voir sa petite fille devenir une femme. Je me suis donc retrouvé dans un magasin qui m’a semblait énorme, entouré de millions de dessous plantureux avec des balconnets vertigineux, des couleurs criardes et autres push-up ultra-sexy… Moi je devais avoir 13 ou 14 ans et dans ma tête j’été encore une enfant.  Cet achat très intime a accompagné avec difficultés le début de mon adolescence et la honte que je ressentais dans ce magasin était associée aux regards moqueurs des garçons autour de moi. J’avais l’impression que mon corps ne m’appartenait plus et que je devenais (prématurément) un objet de désir à cause de cette maudite poitrine qui avait poussé d’un coup sans ma permission. J’aurais rêvé d’acheter mon premier soutien-gorge dans une boutique comme « Fillandises » , trouver des modèles adaptés à ma morphologie et dédramatiser ce cap si important dans ma vie au côté de ma mère.

J’ai choisi de vous retransmettre ici la petite « interview » que m’a accordée Martine, la fondatrice de la marque Fillandises. Je trouvais ses mots tellement beaux et pertinents que je me voyais mal les retranscrire autrement dans mon article. Martine nous parle donc avec passion de son magnifique projet né d’une belle histoire de complicité avec sa fille :

  • Quel est le concept de votre marque?

Fillandises est une marque de lingerie parisienne et la seule marque qui inclut la toute jeune fille dans l’univers des femmes. En proposant de véritables pièces de lingerie dédiées aux adolescentes, étudiées pour accompagner un corps qui change avec délicatesse et respect. Comme pour les adultes, elles sont composées de dentelles et broderies françaises. Parce que la féminité se transmet de génération en génération avec tendresse, amour et bienveillance. Mère et fille pourront venir ensemble dans notre boutique qu’on appelle « Maison de féminité »…

  • Quel Message souhaitez-vous véhiculer?

La lingerie est une histoire de femme et de fille qui se transmet, comme un secret.

  • Qu’est-ce qui a motivé la naissance de « Fillandises »?

Ma fille Alicia, et toutes les « Alicia » qui se découvrent. Quand on a dû lui chercher un soutien-gorge. Le corps se transforme, avec l’apparition des seins, et des premières règles, et ce bouleversement devait être valorisé, et accompagné par des produits doux, beaux et confortables.

  • Parlez-moi du processus de création.

C’est un échange avec Ilaria Neri, une styliste de talent et passionnée qui foisonne d’idées! Je voulais de belles matières, des broderies, des dentelles et de la fantaisie…

  • Et pour vous que signifie être une femme en 2017?

Une femme en 2017, c’est cet être libre qui représente la moitié de l’humanité, mais dont pourtant, les droits sont sans cesse remis en question. et malgré cela, elle peut choisir sa vie sans avoir à subir la pression des mœurs, de la société ou religieuse. Surtout en France. J’apprécie d’être une femme en 2017, et veut à mon niveau faire ce que je peux, pour qu’une fille découvre la chance d’être une femme.

 

 

J’ai choisi de porter ici, l’ensemble « Iris » sur lequel j’ai immédiatement craqué. À la fois féminin et confortable, élégant mais pas trop sexy. J’aime particulièrement la culotte taille haute qui épouse bien mes formes. Très confortable, la taille est parfaite et je suis amoureuse de ses jolies fleurs qui font toute la différence.

J’ai également reçu un très joli t-shirt avec un magnifique message « Féminine de mère en fille. » qui me fait penser à toutes les  choses positives que ma mère m’a transmises.

J’avais beaucoup d’appréhension de poster des photos de moi en lingerie ici. J’ai encore du mal à assumer mon corps avec ses petites rondeurs et ses cicatrices, mais comme je l’ai dit plus haut, pour moi une femme en 2017 est une femme qui s’assume tel qu’elle est. Mon corps est un corps vivant et en bonne santé, à mes yeux c’est tout ce qui compte.

IMG_5673

IMG_5637

IMG_5698

IMG_5712 (2)

IMG_5789

IMG_5643

IMG_5684

 

Ensemble « Iris » :

Soutien-Gorge (65 euros) et culotte haute noire (50 euros)

*

T-shirt en coton bio « Féminine de Mère en fille » (30 euros)

Je remercie infiniment toute l’équipe de Fillandises pour leur confiance, leur générosité et leur gentillesse infinie.

Merci également à Patricia, Valérie, Harmonie, Jodie, Marine, Samantha, Louise, Violette, Anne et Joséphine pour leurs beaux témoignages.

Pour voir l’ensemble de la collection « Fillandises » :

 Rendez-vous sur www.fillandises-paris.com

ou

Dans leur boutique parisienne au 23 rue Sainte-Apolline 75002 Paris

 

 

Même cosmetics : La beauté pendant le cancer

J’ai découvert, il y a quelques mois, dans ma pharmacie, une nouvelle marque de cosmétiques qui m’a attiré l’œil. Il s’agit de produits de beauté bien particuliers car destinés aux femmes concernées par le cancer. J’ai été agréablement surprise par cette découverte. Il s’agit d’une initiative admirable et tellement nécessaire car les traitements pour combattre la maladie fragilisent et transforment le corps, il est primordial de « reconquérir » sa féminité pour se sentir belle et encore plus forte psychologiquement pour combattre la maladie.

La gamme « Même » est respectueuse des peaux les plus fragilisées en excluant les substances nocives telles que le paraben, les phtalates, les silicones etc … de plus les produits sont fabriqués en France, à Aix-en-Provence et à Brest. La marque est à la fois parfaitement adaptée mais aussi désirable et proche des tendances cosmétiques du moment.

L’histoire des deux créatrices est boulversante et incroyable et je vous invite vivement à parcourir leur site afin de découvrir les détails de cette fabuleuse aventure.

Je suis profondément touchée et émue par cette marque. Toutes les femmes sont belles et doivent pouvoir avoir accès à des produits adaptés. Il est tellement important de retrouver sa féminité en prenant soin de soi avec des produits safe et agréables à utiliser.

J’ai eu la chance de pouvoir tester quelques produits phares de la marque, et bien que je ne sois pas atteinte par un cancer, je pense que ces produits à la si bonne composition peuvent convenir à tout le monde. De plus, je tenais à vous parler de cette marque car je souhaiterais que tout le monde la connaisse et que cela devienne une référence.

 

« La vie ce n’est pas d’attendre que l’orage passe, c’est d’apprendre à danser sous la pluie. »

Sénèque

IMG_5226

La crème pour le visage :

Véritable arme contre les dessèchements, les rougeurs et les tiraillements cette crème, composé  d’ingrédients à 96% d’origine naturelle ( beurre de karité, allantoïne et huile de camélia Japonica) est un bonheur à utilisé! J’ai aimé sa texture généreuse qui pénètre très rapidement dans la peau et la rend tout de suite plus confortable et rebondie. C’est une crème parfaite pour l’hiver et les peaux ultra-sèches qui vont avec. J’ai particulièrement aimé l’appliquer le soir avant d’aller au lit en massant tout mon visage et mon cou. Elle ne laisse aucun aspect gras sur la peau et le teint est immédiatement plus clair. Toute douce au toucher et sans parfum cette crème est mon coup de cœur!

À retrouver ici (21euros90)

 

IMG_5228

La crème pour le corps :

Cette crème ultra-fluide et toute douce contient, quant à elle, des ingrédients à 97%  d’origine naturelle (rien que ça) dont de l’Aloe Vera (dont j’ai déjà venté les mérites désaltérants et hydratants), de l’huile de noyau d’abricot adoucissante et du miel de tilleuls aux vertus protectrices. Cette crème pénètre rapidement et apaise très vite les tiraillements des peaux très sèches. Je l’ai testé particulièrement sur mes bras ( où j’ai la peau desséchée  à cause d’une kératose pilaire) et j’en ai tout de suite senti les bienfaits : moins de démangeaisons et un véritable sentiment de confort.

 À retrouver ici (19euros90)

 

IMG_5237

L’huile lavante pour le corps :

Un produit très loin des gels douche ultra-acide que j’utilise régulièrement. Je me suis rendu compte en utilisant cette huile, que j’achetais tout le temps des produits lavants très agressifs avec des odeurs attractives et beaucoup de mousse qui ne font qu’empirer la sécheresse de ma peau. Cette huile, qui mousse très peu avec un parfum neutre m’a fait énormément de bien.  À base de gelée royale, de niacinamide apaisante et d’extrait de concombre, elle nettoie tout en douceur et laisse la peau toute douce.

 À retrouver ici (17 euros90)

 

IMG_5236

La brume pour le cuir chevelu :

Un petit produit qui répond aux besoins spécifiques des porteuses de perruques qui calme aussi la peau fragilisée par les traitements. On retrouve ici, l’extrait de calendula bio, l’huile de camélia Japonica et de noyau d’abricot qui calment, hydratent et nourrissent la peau. Bon je ne porte pas de perruque, mais j’ai trouvé ce produit génial avec une jolie texture très légère véritable invitation au massage.

 À retrouver ici (24euros90)

Vous pouvez découvrir ces produits ici en format découverte pour 17euros90

 

Ces 4 produits sont géniaux, véritables bombes d’hydratation et de douceur. Tous invitent au bien-être et sont des outils magnifiques pour reconquérir son corps et sa féminité. J’ai beaucoup aimé les packagings également, avec des petites phrases pleines d’espoir et de tendresse sur chaque produit.  La marque propose également beaucoup d’autres produits comme des vernis à ongles, du dissolvant, des soins pour les mains et les pieds … Vous retrouverez également de jolis coffrets de Noël qui sont de belles idées de cadeaux. Les prix sont  de plus, très abordable.

Il me semblait très important de parler de cette marque et du cancer en général. Nous sommes toutes concernées et je voulais mettre en valeur ces produits admirables en espérant retrouver cette marque dans toutes les pharmacies et les boutiques de cosmétiques très prochainement 🙂

Je remercie mille fois l’équipe de « Même » pour leur confiance et vous invite à consulter leur site : www.memecosmetics.fr

 

« Même malade, je m’aime, on m’aime »

Même