Prendre son envol

Je vous reviens enfin … Après plusieurs longues semaines d’absence. Cela m’a tellement manquĂ© de ne pas Ă©crire ici. Les idĂ©es d’articles se bousculaient dans ma tĂŞte et je n’avais pas une seconde Ă  moi pour me consacrer au blog … frustrant. 

J’ai changĂ© de vie. Du tout au tout, et du jour au lendemain…

Tout a commencĂ© le 31 dĂ©cembre dernier. Nous Ă©tions Ă  Limoges avec mon chĂ©ri pour fĂŞter le nouvel an. Limoges c’est la ville de notre enfance Ă  tous les deux, c’est aussi la ville de notre rencontre. C’est la ville de nos plus vieux amis, de nos familles … C’est un peu notre petite ville de cĹ“ur, notre cocon oĂą nous aimons nous retrouver pour reprendre des forces, loin du tumulte. Après cette belle soirĂ©e du nouvel an, nous sommes rentrĂ© chez nous Ă  Bordeaux, bien trop nostalgique. Le cafard s’est vite installĂ©. Après une formation qui n’avait menĂ© Ă  rien, j’Ă©tĂ© sans emploi, sans avenir et je tournais en rond dans notre petit appartement. J’ai commencĂ© Ă  rechercher un emploi, sans grandes convictions. En Ă©pluchant les petites annonces, je rĂ©alisais que Bordeaux ne me plaisait plus … Il ne me restait que cette fatigue incessante : le bruit des voitures sur les boulevards, le temps perdu dans les transports, la foule, les prix exorbitants … j’Ă©tĂ© lassĂ©… c’est lĂ  que j’ai rĂ©alisĂ© que ma belle campagne limousine me manquait. J’avais besoin de calme, de sĂ©rĂ©nitĂ©, j’avais besoin de reconstruire Ă  nouveau quelque chose. Alors, juste une fois j’ai jetĂ© un Ĺ“il sur les offres d’emplois Ă  Limoges. Et puis cette vague idĂ©e est devenue une obsession : JE VEUX Y RETOURNER!

ChĂ©ri Ă©tait d’accord… après tout pourquoi rester ici? Notre appartement de 30 mètres carrĂ©s nous coutait un bras, nous sortions très peu et ne profitions plus de rien. Alors j’ai cherchĂ©, encore un peu dans l’abstraction, dans le flou. J’envoyais des tas de candidatures en ne rĂŞvant qu’Ă  cette nouvelle vie. Et puis un jour de fĂ©vrier, l’entretien gagnant! Tout est allĂ© si vite! Le lendemain, j’entamais une formation de deux semaines Ă  Poitiers. Durant cette pĂ©riode, j’Ă©tĂ© inondĂ© de travail et Ă©croulĂ©e et fatigue. J’ai trouvĂ© un appartement meublĂ© et Ă  la fin de ma formation, j’ai dĂ©barquĂ© Ă  Limoges avec ma petite valise.

Aujourd’hui cela fait deux semaines que je suis installĂ©. Mon petit appartement donne sur une jolie place que j’arpentais si rĂ©gulièrement avec ma mère Ă©tant petite pour aller au marchĂ©. Je croise des connaissances, des visages familiers mais lointains. Je construis peu Ă  peu ma petite vie. Mon emploi me prend Ă©normĂ©ment de temps. Je travaille seule et doit ĂŞtre constamment opĂ©rationnelle. Mais aujourd’hui le stress laisse peu Ă  peu place, Ă  la sĂ©rĂ©nitĂ©. Je me sens libre et heureuse … MĂŞme si rien ne s’est passĂ© comme prĂ©vu, je l’ai fait! Et pour la première fois, je suis fière de moi.

Mon chĂ©ri me rejoindra bientĂ´t, je l’attends patiemment, en prenant chaque jour un peu plus mes marques. J’ai l’impression de redĂ©couvrir une nouvelle ville, toute autre que celle de mon enfance. C’est drĂ´le …

Je garde cependant, Bordeaux dans mon cĹ“ur. Mes parents et ma meilleure amie me manquent Ă©normĂ©ment. La ville et sa belle abondance me semblent si loin! Mais je n’y reviendrais que pour le meilleur, et c’est ça le bonheur!!!

VoilĂ  pour mon petit rĂ©cit des dernières semaines … et pour l’illustrer je ne pouvais pas utiliser d’autres photos que celles-ci. Un joli shooting avec Jonathan tout en lĂ©gèretĂ© et poĂ©sie. Je trouve que cela va Ă  merveille avec mon « envol » et ma sĂ©rĂ©nitĂ© actuelle.

Julia-10

Julia-4

Julia-5

Julia-7

Julia-9

Julia-1

Julia-11

Julia-13

Pull et Jupe : H&M (ancienne co’)

Chaussures : Zalando