Prendre son envol

Je vous reviens enfin … Après plusieurs longues semaines d’absence. Cela m’a tellement manqué de ne pas écrire ici. Les idées d’articles se bousculaient dans ma tête et je n’avais pas une seconde à moi pour me consacrer au blog … frustrant. 

J’ai changé de vie. Du tout au tout, et du jour au lendemain…

Tout a commencé le 31 décembre dernier. Nous étions à Limoges avec mon chéri pour fêter le nouvel an. Limoges c’est la ville de notre enfance à tous les deux, c’est aussi la ville de notre rencontre. C’est la ville de nos plus vieux amis, de nos familles … C’est un peu notre petite ville de cœur, notre cocon où nous aimons nous retrouver pour reprendre des forces, loin du tumulte. Après cette belle soirée du nouvel an, nous sommes rentré chez nous à Bordeaux, bien trop nostalgique. Le cafard s’est vite installé. Après une formation qui n’avait mené à rien, j’été sans emploi, sans avenir et je tournais en rond dans notre petit appartement. J’ai commencé à rechercher un emploi, sans grandes convictions. En épluchant les petites annonces, je réalisais que Bordeaux ne me plaisait plus … Il ne me restait que cette fatigue incessante : le bruit des voitures sur les boulevards, le temps perdu dans les transports, la foule, les prix exorbitants … j’été lassé… c’est là que j’ai réalisé que ma belle campagne limousine me manquait. J’avais besoin de calme, de sérénité, j’avais besoin de reconstruire à nouveau quelque chose. Alors, juste une fois j’ai jeté un œil sur les offres d’emplois à Limoges. Et puis cette vague idée est devenue une obsession : JE VEUX Y RETOURNER!

Chéri était d’accord… après tout pourquoi rester ici? Notre appartement de 30 mètres carrés nous coutait un bras, nous sortions très peu et ne profitions plus de rien. Alors j’ai cherché, encore un peu dans l’abstraction, dans le flou. J’envoyais des tas de candidatures en ne rêvant qu’à cette nouvelle vie. Et puis un jour de février, l’entretien gagnant! Tout est allé si vite! Le lendemain, j’entamais une formation de deux semaines à Poitiers. Durant cette période, j’été inondé de travail et écroulée et fatigue. J’ai trouvé un appartement meublé et à la fin de ma formation, j’ai débarqué à Limoges avec ma petite valise.

Aujourd’hui cela fait deux semaines que je suis installé. Mon petit appartement donne sur une jolie place que j’arpentais si régulièrement avec ma mère étant petite pour aller au marché. Je croise des connaissances, des visages familiers mais lointains. Je construis peu à peu ma petite vie. Mon emploi me prend énormément de temps. Je travaille seule et doit être constamment opérationnelle. Mais aujourd’hui le stress laisse peu à peu place, à la sérénité. Je me sens libre et heureuse … Même si rien ne s’est passé comme prévu, je l’ai fait! Et pour la première fois, je suis fière de moi.

Mon chéri me rejoindra bientôt, je l’attends patiemment, en prenant chaque jour un peu plus mes marques. J’ai l’impression de redécouvrir une nouvelle ville, toute autre que celle de mon enfance. C’est drôle …

Je garde cependant, Bordeaux dans mon cœur. Mes parents et ma meilleure amie me manquent énormément. La ville et sa belle abondance me semblent si loin! Mais je n’y reviendrais que pour le meilleur, et c’est ça le bonheur!!!

Voilà pour mon petit récit des dernières semaines … et pour l’illustrer je ne pouvais pas utiliser d’autres photos que celles-ci. Un joli shooting avec Jonathan tout en légèreté et poésie. Je trouve que cela va à merveille avec mon « envol » et ma sérénité actuelle.

Julia-10

Julia-4

Julia-5

Julia-7

Julia-9

Julia-1

Julia-11

Julia-13

Pull et Jupe : H&M (ancienne co’)

Chaussures : Zalando